Chez Daphné
un blog pour raconter et surtout partager…

Demain, j’arrête !

janvier 18th, 2013, par Daphné

 

Une dame en train d'écrire, par VermeerJ’entends souvent parler de gens qui décident un beau jour de « tout arrêter ». « Je ne veux plus être écrivain », annoncent-ils en fanfare d’un air désespéré. Je me dis que sans doute, il y a quelques années, c’est dans un même élan qu’ils annonçaient fièrement : « Je serai romancier ! »

Pourquoi baisser les bras et tout abandonner ? Pourquoi changer de route ? Est-elle trop escarpée ? Ou bien semée d’embûches, de pièges , de dangers ? Non, on veut « arrêter », parce qu’on n’est pas publié. Oh, ce n’est pas l’argent, encore moins le succès ! Non, ce qu’on nous explique, c’est qu’il faut être lu, entendu, écouté…

Notre bon vieux Hugo qui avait l’art des formules, donnait une réponse : N’être pas écouté, ce n’est pas une raison pour se taire. Et j’ajouterais même – Victor, si vous le permettez – que pour ceux qui racontent et aiment raconter, abandonner la plume, ce serait comme de dire qu’on ne veut plus d’oxygène.

Et il est bien difficile d’arrêter de respirer. C’est un réflexe inné.

 

Publié dans livres

3 Réponses

  1. N.

    Être entendu surtout : un graal…

  2. aliki.kauffmann

    « Ecrire est une façon de parler sans être interrompu ».
    Jules Renard
    A.

  3. a.

    Préfères-tu l’avis de Jean d’Ormesson qui a écrit:
    « Ecrire est difficile parce qu’on est toujours dépassé par son livre »

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>