Chez Daphné
un blog pour raconter et surtout partager…

Qui veut me suivre à la trace…?

avril 8th, 2012, par Daphné

 

des traces de pasDepuis quelques semaines, la voix se fait plus forte. Je l’entends le matin, dès le lever du jour. Elle m’entraîne hors du lit, me pousse vers le papier, le crayon, le stylo… Elle réclame des mots.

Pleine de naïveté, je croyais que ce blog serait assez pour elle, je pensais qu’un billet chaque jour et sans faute saurait l’amadouer. Peut-être l’apprivoiser.

Mais l’ogresse est avide, la sirène affamée. Et chaque jour son chant devient plus séduisant. Et j’ai beau lui servir des scènes, des récit, des petits morceaux d’histoire, des bouts de narration, je sais ce qu’elle réclame : Elle veut de la fiction.

Elle me veut romancière, poète jusqu’au bout, perméable à l’errance, éponge du réel, puis torrent de paroles, de phrases longues et folles. Elle me veut pour elle seule, soumise et dévouée, ne servant qu’une cause, la sienne, exclusivement. Celle d’un nouveau roman.

Alors je vais la suivre, la servir à nouveau. Et pour elle et pour moi, je vais garder les mots.

Il restera toujours le son et les images… J’en sèmerai ici, au gré de mes voyages et vous retrouverez, des photos, des chansons, des dessins, des musiques qui diront à ma place ce que moi je conserve en secret, jalousement pour le prochain roman.

Ce n’est qu’un au revoir, celui du mot écrit. Désormais place aux signes, aux indices, aux empreintes. J’en laisserai, c’est promis et vous pourrez me suivre, comme l’a fait jadis un certain personnage errant sur les chemins sinueux de l’Italie.

Publié dans images, livres, musique

2 Réponses

  1. N.

    Moi….
    je veux bien…
    (de loin en loin, c’est ça; seulement de temps en temps ?)

  2. Jean-Dominique Vinchon

    De retour de voyage, sans ordinateur, je viens de lire tous à la suite tes derniers billets. Ils m’enchantent toujours autant mais le dernier m’inquiète : c’est un adieu ? Une retraite momentanée ? Difficile en tout cas de suivre à la trace un papillon comme toi ! Si tu abandonnes le blog, il me restera ton dernier roman dont l’originalité, la poésie et la profondeur m’ont touché au-delà de ce que j’imaginais. Merci. JDV

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>