Chez Daphné
un blog pour raconter et surtout partager…

Bouche à oreille

avril 6th, 2012, par Daphné

 

bouche à oreille...La scène se passe dans un café parisien, à n’importe qu’elle heure, dans n’importe quel quartier. D’ailleurs pour être plus juste, la scène se passe tout le temps et dans tous les cafés… Deux femmes sont installées à une table en terrasse. Dans le bistrot un serveur fait des allers-retours. Derrière le bar un homme – est-ce le propriétaire ? – essuie des verres à pied avec un torchon rayé. Parce que dans les histoires, il y a toujours un bar avec un type derrière qui tient entre les mains un chiffon et un verre…

 

Femme n°1 : J’ai une amie dont la fille était en classe jadis avec un jeune anglais qui lui même connaissait un vieux prof de théâtre qui avait enseigné dans un très bon lycée où une fille a passé toute sa scolarité…

Femme n°2, visiblement TRES intéressée : Et alors ? Et alors ?

Femme n°1 , plus fort : Eh bien cette jeune femme-là (elle a grandi maintenant) a écrit deux romans…

Femme n°2, totalement passionnée : Non !

Femme n°1, presque en transe : Si !

Femme n°2, ouvrant de grands yeux : Ooooh !

Femme n°1, sortant un livre de son sac, un livre avec une couverture dans les tons rouge et bleu : Tiens, regarde, j’ai le dernier…

Femme n°2 : Mince alors, il est beau… Tu l’as lu ?

Femme n°1 : Et comment !

Femme n°2 : Et alors ?

Femme n°1, très fort maintenant : Il est DEMENT !

Le garçon de café, relevant d’un coup la tête : Hein ? Quoi ? C’est quoi ce livre ? Moi j’ADORE les romans !

Le type derrière le bar – est-ce le propriétaire ? – : Bon sang, mais c’est bien-sûr ! Un livre, un roman ! Voilà ce que je vais offrir à ma femme, mes maîtresses, mes enfant, mes amis, mes collègues, mes confrères, mes voisins, mes locataires…

La femme n°1, crie de plus belle : Ah ça, je vous le conseille, il est vraiment DEMENT !

Mille et une tête se lèvent de mille et une tables. Et la foule des clients s’exclame au même moment : Génial, un roman dément ! Allons tout de suite l’acheter, le lire, le conseiller, le racheter, l’offrir !

Le garçon de café, pendu au téléphone : Si, si, je t’assure chérie, c’est le cadeau idéal pour les cent-mille collègues de ton père millionnaire… Hein ? Je je vais demander, attends…

Le serveur, le barman, les milliards de clients et même dans la rue, les milliers de passants : Et il s’appelle comment ?

La Femme n°1, hurlant de toutes ses forces, si bien que dans ton Paris et même plus loin encore, tout le monde l’entend : Un personnage en Italie… !

Dans les cafés, les rues, les maisons, les voitures de toute la France entière, tout le monde note en même temps : Un-person-nage… en… I-ta-lie…

La Femme n°1, regardant sa montre : Mince alors, il faut que je file, j’ai rendez-vous avec une amie dans un autre café… Bon ben, au revoir tout le monde !

La Femme n°2, le garçon de café, le type derrière le bar : Allez, au revoir Daphné !

 

Rideau (fin du premier acte)

 

Publié dans gens, lieux, livres

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>