Chez Daphné
un blog pour raconter et surtout partager…

La Fée du Lavomatic

janvier 24th, 2012, par Daphné

 

Au lavomatic, photo d'Isabelle KanakoLorsque je suis entrée, elle était installée sur une des chaises en plastique, pas très loin de la porte. Peut-être a-t-elle levé son nez du magazine. Mais je ne l’aurais pas vu car je lui tournais le dos, maudissant la machine qui semblait décidée à faire tourner mon linge pour une éternité. Soupirant d’impatience, j’ai dû me résigner : après la file d’attente pour acheter un timbre, puis sa longue voisine devant la pharmacie, j’ai haussé les épaules et insulté la ville.

C’est à ce moment-là qu’elle a dû me parler. Quelque chose sur le temps, le vent, les courants d’air. Et lorsqu’elle s’est levée pour refermer la porte, je me suis excusée car elle semblait âgée. « Vous voulez savoir mon âge ? » a-t-elle demandé dans un léger sourire. « Presque cent ans ! » Je suis restée bouche bée. Car je jure que ses joues, sous la poudre légère, paraissaient roses et lisses comme celles d’un bébé. « Quel est votre secret ? » ai-je osé demander. Et elle a raconté.

Paris, la côte d’Azur, la guerre, l’Angleterre… et la famille aussi : les trois fils souriants sur la photo jaunie. Et les petits enfants qui deviennent parents… « Neuf fois arrière grand-mère ! » disait-elle en riant. Depuis un demi-siècle, c’est la Butte Montmartre « Et comme elle a changé… » a-t-elle soupiré. Mais sans jamais froncer ses sourcils bien tracés, non, toujours souriante, toujours avec douceur. Et je buvais ses mots si chargés d’enthousiasme et je me remplissais de cette force vive.

Quand la lourde machine a terminé son cycle, elle a chanté : « Déjà ? » Je me suis étiré comme lorsqu’on revient d’un merveilleux voyage quelque part au soleil. C’était la fin des vacances et nous avons échangé adresses et téléphones. « Passez un de ces jour, je vous dirai la suite… » J’ai fais oui de la tête et suis restée assise quelques minutes encore à savourer le sourire que j’affichais désormais. C’est elle, c’est la fée, qui l’avais dessiné.

 

Merci à Isabelle Kanako pour la photo.

Publié dans gens, instants, lieux

4 Réponses

  1. bastien

    La lumière serait en elle ???…
    il y a sûrement des petits vieux sur des îles qui sont pareils…
    et à Bogota et à Moscou…

    des avantages de ne plus avoir de machine à laver (?)…

  2. goudemez

    c’est marrant les lavomatics, j’y suis allée deux trois fois dans ma vie et il s’y est toujours produit quelque chose .

    « lavomatic is magic »

  3. Daphné

    « Lavomatic is magic »… Si j’écrivais encore des chansons, j’en aurais fait un titre ;)

  4. goudemez

    Dommage je ne suis pas chanteur sauf sous ma douche quand je suis de très bonne humeur mais je peux improviser ça autrement ! une voix off « lavomatic is magic  » un fond sonore style techno ou dance , une bonne basse et c’est partie ! (sourire)

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>