Chez Daphné
un blog pour raconter et surtout partager…

Flash (back)… et bonne année !

janvier 3rd, 2012, par Daphné

 

Michel, chauffeur du bus 70Pourquoi ai-je décidé de rédiger mon blog plus tard ce matin ? Pourquoi suis-je descendue du métro pour prendre l’autobus ? Et pourquoi ce bus là, ce 70 et pas un autre ?

Il était presque vide et en montant à bord, je demande au chauffeur s’il va encore attendre d’autres passagers avant de démarrer. L’homme se retourne et a sans doute poliment répondu. Mais je n’ai pas entendu. Car en découvrant son visage, j’ai soudain été transportée dans un autre univers, une époque lointaine avec un autre bus, un tout autre trajet… Le chemin de l’école, du Champ de Mars jusqu’au Luxembourg, cartable sur les épaules, lunettes sur le nez et suspendue au cou, la fameuse carte orange… Qui s’en souvient encore ? Il fallait la montrer au chauffeur justement et en ces temps lointain, le conducteur c’était…

« Excusez-moi Monsieur, je vais vous poser une question un peu étrange mais… vous êtes chauffeur de bus depuis longtemps ? » Regard étonné, un rien suspicieux : « Ah ça oui ! Mais pour vous, longtemps, c’est combien d’année ? » « Heu… 20, 30…? » Les yeux deviennent rêveurs : « En effet, plus de vingt ans déjà… mais je n’étais pas sur cette ligne-là. « Non ! Vous conduisiez le 82, celui qui m’emmenait à l’école tous les matin ! » Deux sourires simultanés et d’une même voix, un joyeux « incroyable ! »

Il n’y avait que trois arrêts jusqu’au carrefour de l’Odéon. Le temps de bavarder, d’évoquer le passé, de rire, de s’étonner et même de se prendre en photo : « Vous me les enverrez, hein, je les montrerai à ma femme ! Attendez que j’arrange un peu mon nœud de cravate… »

Voilà, grâce au chauffeur du 70 – anciennement du 82 – j’ai compris que 2012 a officiellement commencé. Ce sera une année pleine de joie, de surprises, de sourire, de souvenirs, de rencontres, de signes, de hasards ! Mon seul regret c’est d’avoir justement oublié de la lui souhaiter. Alors Monsieur Michel, une très bonne année à vous, à votre épouse, à vos enfants. Et merci du fond du cœur pour ce bond en arrière et ces quelques instants dans cet « ailleurs » que j’aime tant !

 

PS : Des photos vont suivre, dès que je pourrai les transférer (je n’ai plus d’ordinateur, vous vous souvenez…?)

Publié dans gens, instants, lieux

Une réponse

  1. N.

    la faute au destin qui fait des clins d’oeil au passé….

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>