Chez Daphné
un blog pour raconter et surtout partager…

Le sourire de Voltaire

décembre 1st, 2011, par Daphné

 

Voltaire sculpté par HoudonMon rôle de professeur m’offre bien des agréments et je ne remercierai jamais assez ces bons élèves – car au fond, ils sont tous bons ! – de me permettre de replonger régulièrement dans des textes qui me sont chers ou dans d’autres qui dormaient au fond de ma mémoire et se révèlent soudain si justes, si éloquents.

Je m’amusais hier en relisant Voltaire. Candide et son jardin, sa clôture célèbre me semblent aujourd’hui encore plus à propos. C’est finalement si drôle de se dire que tant de gens ont étudié Voltaire, le siècle des Lumières, ont loué les écrits, la pensée, la philosophie pour finalement, dans la vie, chercher tout le contraire !

Travailler toujours plus, songer à sa carrière, ne pas se faire duper, vérifier son salaire et si c’est nécessaire, marcher sur le voisin car on ne sait jamais, eh oui, on n’a rien sans rien !… Cultiver son jardin, est-ce que quelqu’un se souvient ?

Et je revois l’auteur de Candide et Zadig : ses rides autour des yeux, son ironie légère, son sourire malicieux. Où qu’il soit maintenant, il doit avoir cet air qui faisait dire à Hugo : Le sourire, c’est Voltaire.

Publié dans images, livres

7 Réponses

  1. A.

    Je trouve que « le sourire de Voltaire », ça ferait un excellent titre de roman :-)

  2. grigou tendre

    Ce qu’aucun prof n’a su nous dire au collège ni au lycée, c’est l’art – l’art – de ces écrivains. Les profs sont allés au sens, aux connotations historiques, sociologiques, aux résonances politiques, au classement par époque, genre, à la biographie, etc.

    La maîtrise lexicale, syntaxique, phonétique, qui est la leçon n°1 de Voltaire, de Flaubert, de Balzac, de Racine, de Valéry…, de tous les très bons ! – l’aisance de l’expression (si durement conquise), la façon dont le bruit de la langue, l’articulation sonore, éveille, stimule, féconde la pensée, voilà ce que les profs sont impuissants à montrer.

    (La richesse des résonances vient naturellement à qui sait se faire de sa langue une arme.)

    Mais faire concevoir ça à de jeunes élèves, quand on n’en a soi-même que la plus faible idée !…

  3. Stephen

    Slowly, my love, you’re getting back into the ‘zone’, where you should always strive to be.

  4. N.

    Je préfère celle-ci (memento mori):

    http://www.youtube.com/watch?v=Tw4ZLf3dnPw
    http://www.revendeurs.rmngp.fr/fr/catalogue/produit/4469-voltaire-nu.html

    Mais l’était pas bien sympathique sous son ironiquesourire d’ange…

  5. N.

    @ Stephen :
    Voltaire, we see good that it is the feet which he(it ?) had big…

  6. Daphné

    … et Voltaire sourirait de plaisir en lisant vos commentaires ! MERCI !

  7. Daphné

    @A => C’est clair ! Je vais de ce pas poser un copyright ;)
    @Grigou => La musicienne que je suis – encore – est tellement d’accord avec toi !
    @N => … la vérité mise à nu ;)
    @Stephen => I CANNOT WAIT to be back there with my pen and paper !!!

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>