Chez Daphné
un blog pour raconter et surtout partager…

Fromager, je t’adore !

décembre 8th, 2011, par Daphné

 

les fromages de la rue LepicMisère, plus de lait ! Comment ai-je pu oublier ? D’ordinaire même quand je n’ai plus rien à manger, il y a toujours du lait ! Car pas de lait, pas de thé. Et sans thé, comment bloguer ???

Sortie juste avant l’aube. Dehors, il fait encore sombre. Mais le boulevard de Clichy ne se couche jamais et même au lever du jour, on croirait que la nuit est à peine tombée. Sauf que les épicerie et les supermarchés sont encore bien fermés ! Je dois pousser plus loin cette promenade improvisée…

L’occasion de saluer des rues qui dorment encore, d’autres à peine levées semblent déjà s’étirer. En passant j’entends presque le « bonjour » endormi de la cité Véron. Plus loin, la rue Lepic n’a déjà plus le temps : les rideaux se soulèvent, les étals se remplissent et dans les boulangeries on entend des enfants.

J’achète deux croissants puisqu’ils me tendent les bras. Je salue les serveurs qui fument devant les brasseries, plus loin la rôtisserie tourne petit à petit. Mon tout premier sourire sera pour la fromagerie : « Du lait ? Bien-sûr mademoiselle ! Entier ou écrémé ? » Fromager, je t’adore !

Dans le grand frigidaire qui donne sur la rue, des armées de chèvres frais sont déjà installées. Comme de petits soldats, ils se tiennent bien droit. On dirait qu’ils attendent le signal du départ. A vos marques, prêts ? Je rentre. J’ai hâte de boire mon thé. C’est une bonne journée…

Publié dans instants, lieux

Une réponse

  1. N.

    avec des prix pour touristes…

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>