Chez Daphné
un blog pour raconter et surtout partager…

La reine des fontaines

août 19th, 2011, par Daphné

 

La dolce vita de Fellini« Surtout n’y allez pas. » C’est ce que j’ai répondu à une couple de touristes qui me demandaient le chemin de la fontaine de Trevi. Devant leurs mines étonnées, j’ai rajouté : « … pas de jour en tout cas. » Ils ont eu l’air de comprendre, la foule, les touristes… Eux aussi détestaient ça. Et ils ont disparu dans la petite via Poli, celle qui mène là-bas.

La toute première fois que j’ai osé la voir, j’avais choisi la nuit. Je m’étais réveillée vers quatre heures du matin. Peut être que sans le savoir j’étais déjà impatiente à l’idée d’y aller. J’ai parcouru à pieds les avenues désertes et les ruelles sombres. Et c’était comme d’aller à un rendez-vous galant. J’avais le cœur battant.

Elle était magnifique, c’est vrai, comme dans le film. La nuit chargée d’étoiles, les ombres des façades et le jeu des lumières tout autour des statues m’ont presque fait oublier que je n’étais pas seule. Nous étions une dizaine à avoir le sommeil léger, les mêmes insomnies chargées de mêmes envies. Avant de repartir, j’ai jeté la monnaie qui m’a fait revenir à Rome plusieurs fois. Mais elle, je ne l’ai jamais revue. En tout cas pas comme ça.

Et je me dis souvent quand j’erre par hasard dans le centre historique que j’aimerais y retourner, ne serait-ce qu’une fois. J’approche tout doucement. Et ce que je préfère, c’est la bruit des jets d’eau qu’on entend bien avant d’atteindre la fontaine. Si on avance encore, la rumeur de la foule le couvre peu à peu. Alors je reste là. Et en fermant les yeux, je la revois telle qu’elle m’est apparue la toute première fois. Et dans mon souvenir, je peux même effacer les quelques visiteurs, l’avoir rien que pour moi. C’est beaucoup mieux comme ça.

Elle est comme une femme, la plus belle du monde. Les épaules dénudées et les cheveux défaits, elle nous tendrait les bras. Quand on l’entend qui appelle du fond de la ruelle, c’est dur de résister. Mais à quoi bon la voir entourée d’autres hommes qui la toisent, la scrutent, la dévorent du regard ? C’est tout de même plus doux de lu donner rendez-vous la nuit sous les étoiles… Et encore plus joli de l’entendre chanter et de rester là, tout près, sans jamais y aller. Et de l’imaginer.

Publié dans images, lieux

3 Réponses

  1. tnsp?

    Dire que j’ai eu la chance de serrer la main de ce grand monsieur un Dimanche apres-midi. Souvenirs, souvenirs….

  2. Ma Si Sylvia!!!

    ha ragione lei!!! j’y pense souvent,
    è più facile di ricordare qué di dimenticare , bacci:)

  3. N.

    Cette actrice, comme cette scène me font froid dans le dos…

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>