Chez Daphné
un blog pour raconter et surtout partager…

Chambre avec vue

août 21st, 2011, par Daphné

 

A Ithaque c’est Kostakis, le pharmacien du village, qui avait pour mission de nous trouver un logement. Cultivé, féru de littérature, il s’était investi avec application de cette tâche délicate, car nous ne lui avions donné aucune indication. Il n’avait qu’un indice : C’était sur l’île d’Ulysse que j’avais décidé d’écrire mon prochain roman.

On était en plein mois d’août, période durant laquelle chaque île grecque digne du nom atteint le paroxysme de son activité, sachant que les commerces, restaurants et diverses locations servent la plupart du temps à nourrir les habitants tout le reste de l’année. C’est trois mois d’effervescence, de  tension à l’extrême pour neuf de tranquillité. Une vie de yoyo qui a ses avantages. Mais qu’ils n’ont pas choisi.

Ainsi notre Kostakis semblait prendre son temps. Et lorsque, la veille du départ, la voix dans le combiné nous a dit : « Tout est prêt », nous avons soupiré. Pourtant, nous n’avions aucune idée ni du lieu, ni de la taille et encore moins du confort qu’il nous avait réservé. Un endroit pour écrire, c’était la seule consigne. L’aventure continuait avec son lot de doutes, de mystère et d’espoir.

Pour partir un beau jour et tout laisser derrière, pour décider que oui, il y a une autre vie, et qu’il ne tient qu’à nous d’aller à sa rencontre, il faut croire au miracles. C’est ce que nous avons fait. Et nous avions raison. Car quand le chauffeur de taxi  – un ami de Kostakis -  a ouvert la portière en disant : « C’est ici », voilà ce que nous avons vu :

Ithaque, vue de Perahori

Publié dans gens, instants, lieux

6 Réponses

  1. stephen

    What views we had….and I don’t only mean the stunning landscape. We’ll be back soon gorgeous. Very soon.

  2. N.

    mal du « pays », nostalgie déjà, moins bon matelas ???…

  3. Ma Si Sylvia!!!

    ROh!!!!Hier sur france 5 spéciale Gréce : « alors comment tuer un poulpe avant de le manger, ben faut croquer entre les deux yeux , pour faire craquer l’os et le claquer quarante fois avant de le préparer et pis bien sûr, faut jeter l’encre… » Une métaphore de l’écriture en quelque sorte;)

  4. Ma Si Sylvia!!!

    http://www.france5.fr/echappees-belles/emission/grece/reportages-en-images.html

  5. Daphné

    Mais oui ! On en voyait plein des petits pêcheurs de poulpe là-bas ! En tout cas, j’ADORE la métaphore :)

  6. cecile

    Somewhere, over the rainbow, skies are blue,
    And the dreams that you dare to dream really do come true.

    T’embrasse très fort.
    As tu reçu notre courrier à Rome ?

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>